YvesCruchten.lu

QP: Problèmes sur la ligne 60b des CFL

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics.

Depuis le 10 janvier 2019 les trains qui circulent entre Rumelange, Tétange, Kayl et Noertzange (ligne 60b) sont supprimés et les usagers priés d’emprunter la ligne de bus RGTR 197 à destination de Luxembourg. Or aux heures de pointe, ces bus mettent nettement plus de temps que les 30 minutes officiellement affichées pour le trajet Rumelange-Luxembourg et la durée du trajet en bus représente dans de nombreux cas plus que le double de la durée du trajet en train.

D’après les informations officielles des CFL, la raison de cette mesure – temporaire – est « une indisponibilité de matériel roulant ».

Dès lors, je me permets de poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics.

Monsieur le Ministre peut-il confirmer l’information que la raison pour la suppression de la ligne 60b est une « indisponibilité de matériel roulant » ? Quelles sont les raisons exactes pour cette indisponibilité de matériel ?

Sachant que le « Kayldall » (Kayl, Tétange, Rumelange) compte plus de 15.000 habitants et constitue la « porte d’entrée » pour de nombreux frontaliers français, quelles sont les réflexions qui ont conduit à la fermeture de la ligne 60b plutôt que d’une autre ligne ?

Monsieur le Ministre peut-il préciser combien de temps durera la suppression « temporaire » de la ligne 60b ?

La ligne ferroviaire directe entre Rumelange et Luxembourg ayant été supprimée en décembre 2017 et la cadence des trains limitée à trois trains respectivement le matin et le soir (en-dehors des périodes de suppression des trains), le Ministre peut-il donner des précisions sur le développement futur des transports en communs au départ et en direction du « Kayldall ».

Veuillez croire. Monsieur le Président, en l’assurance de mon profond respect.

Have your say